Le texte et les images sont protégés. merci de me contacter, pour plus de permission ;-) perekchira@gmail.com
logo

La gloire de D.ieu

Likoutey Moharan Torah 6

Pour qu’une personne puisse mériter de se repentir complètement, elle devra annuler sa fierté pour l’honneur de D.ieu. Elle devra garder le silence lorsqu’il subira une humiliation qui touchera son ego, plus encore, elle fera en sorte d’éliminer toutes pensées négatives envers son prochain, comme se venger, garder rancune ou tout simplement lui vouloir du mal.

Rabbi Nah’man nous donne une image pour intégrer plus facilement son enseignement.

La lettre alef (א) est composée de trois lettres, un Yod (י) en haut un Vav au milieu (ו) et un Yod (י) en bas.

Explication

Le Yod du haut représente la couronne (כתר), le trône divin, se sont les niveaux cachés et inaccessibles de D.ieu, du fait qu’elles sont très élevées. Comme il est dit (Ézéchiel 1:26) “Et par-dessus le firmament qui dominait leur tête, il y avait comme une apparence de pierre de saphir, une forme de trône, et sur cette forme de trône une forme ayant apparence humaine par-dessus.”

Le Vav représente les cieux, c’est la séparation qu’il y a entre les mondes spirituels et matériels. Comme il est dit (Genèse 1:6) “Qu’un espace s’étende au milieu des eaux, et forme une barrière entre les unes et les autres.” (verset 8) “Dieu nomma cet espace le Ciel”

Le Yod du bas représente notre bas monde, la terre comme il est dit (Exode 24:10)Sous ses pieds, quelque chose de semblable au brillant du saphir”

En pratique

Le Yod du bas représente le silence. Quand la personne s’est éloignée de D.ieu et qu’elle veut à présent se repentir pour se rapprocher de Lui, elle devra préalablement passer par cette épreuve difficile qui est de garder le silence quand elle subira des humiliations. elle devra passer sur son honneur et s’annuler devant le Saint Béni Soit-Il. C’est la notion du Yod du bas.

Le vav du milieu représente les humiliations, les rabaissements, les hontes qu’une personne subie. Les cieux Hébreu (שמים) sont composés des deux mots (אש ומים) feu et eau, se sont les différents cycles que la personne éprouve quand on l’humilie, on la refroidit ou on la fait bouillonner de l’intérieur.

Le Yod du haut représente la personne qui a su se maîtriser et traverser cette épreuve avec succès, elle n’a pas abandonné ou ne ce n’est pas décourager. Non seulement elle a su garder sa bouche, mais elle a aussi jugé ses adversaires qui l’ont humilié, du bon côté, elle leur a trouvé des points positifs, trouver des circonstances atténuantes. Alors, elle mérite de briser toutes les barrières qui le séparaient de son créateur et d’atteindre le niveau du Yod d’en haut. Comme le dit le verset “…et sur cette forme de trône une forme ayant apparence humaine par-dessus.”

Les deux attitudes à avoir dans sa repentance

La première sera de toujours espérer et de croire en D.ieu même lorsque l’on s’est éloigné et que l’on se trouve au plus bas, D.ieu est toujours là. Comme il est dit (Psaume 139:8) “si je fais du Cheol ma couche, te voici encore!” Dans cette attitude, il entraînera sur lui la sainteté du nom divin (יהו”ה) écrit de cette manière (יוד הי ואו “הי) valeur numérique 63 qui embrasse et soutient les plus faibles, ceux qui se tiennent en arrière, à l’écart, afin de ne pas les perdre complètement.

La deuxième sera de continuer à le chercher et de savoir que l’on ne sait strictement rien de lui, même si on pense avoir atteint des degrés de sainteté élevée, D.ieu reste insondable, inaccessible et sa compréhension est infinie. Comme le dit la suite du verset “Si j’escalade les cieux, tu es là”. Dans cette attitude, il entraînera sur lui la sainteté du nom divin (אהי”ה) écrit de cette manière (אלף הי יוד ”הי) valeur numérique 161.

Ce que la personne entraînera dans sa vie, dépendra de son attitude et des forces qu’elle aura mise dans le service divin.

La personne qui gardera le silence après avoir été humiliée, réunira les deux Yods avec le Vav du milieu pour former la lettre aleph א.
La lettre alef א se joindra alors au mot דם (silence en hébreu) et formera le mot אדם (l’homme) c’est de cette homme que l’on parle dans le verset de Ézéchiel 1:26 “et sur cette forme de trône une forme ayant apparence humaine par-dessus.”

D.ieu étendra à chaque fois sa main droite pour accepter ceux qui retournent vers lui.

Rabbi Binyamin Hacohen Z”al dans son commentaire sur le Perek Chira, nous explique le chant des cieux de la manière suivante.

שָׁמַיִם אוֹמְרִים: הַשָּׁמַיִם מְסַפְּרִים כְּבוֹד אֵל וּמַעֲשֵׂה יָדָיו מַגִּיד הָרָקִיעַ

תהלים יט, ב

Les cieux disent: Les cieux proclament la gloire de D.ieu et le firmament célèbre l’œuvre de Ses mains.

(Psaumes 19 :2)

Le verset mentionne deux types de cieux:

1. les cieux (שמים) représentent l’aspect extérieur, ils sont constitués de feu et d’eau, de rigueur et de miséricorde. Les cieux proclament “la gloire de D.ieu” (כְּבוֹד אֵל) la gloire (כבוד) représente la rigueur et (אל) la miséricorde.

2. Le firmament (רקיע) représente l’aspect intérieur, réalité plus simple. Le firmament est l’œuvre de Ses mains, qui est une création beaucoup plus subtile, plus élevé.

Sur le plan général, ils proviennent du fondement du discernement (יסוד דתבונה) allusion fait dans le mot כְּבוֹד אֵל qui a la valeur numérique de 63, qui est le nom divin (יהו”ה) écrit de cette manière (יוד הי ואו “הי) valeur numérique 63.

Les premières lettres des mots הַשָּׁמַיִם מְסַפְּרִים ont la valeur numérique de 45 (מ”ה) , la même que אדם “l’homme”.
Les premières lettres des mots כְּבוֹד אֵל (la gloire de D.ieu) ont la valeur numérique de 21 (כ”א) , la même que le nom divin אהי”ה.

À présent nous avons assez d’éléments pour habiller et interpréter le chant des cieux:

Les cieux disent: (lorsqu’un homme décide de se repentir, il doit se taire, le Yod du bas) Les cieux (allusion aux humiliations, composés de feu et d’eau, de rigueur et miséricorde, le vav du milieu) et proclament (il juge son prochain, malgré l’affront subi, du bon côté) la gloire de D.ieu (Alors il mérite de briser toutes les barrières qui le séparaient de son créateur et d’atteindre le niveau du Yod d’en haut, la couronne) le firmament (le monde du discernement ,בינה) célèbre l’œuvre de Ses mains (D.ieu étendra à chaque fois sa main droite pour accepter ceux qui retournent vers lui).

Maître du monde,

Maître du monde ai pitié de moi, mon père qui est aux cieux, blâme mes détracteurs, ceux qui me poursuivent, ceux qui veulent ma chute, dis à mes souffrances halte!
Aide moi à présent et sauve moi, que tu m’élèves vers toi, de plus en plus haut, que toutes mes chutes se transforment en élévation, que ces éloignements deviennent des rapprochements, car tu désires, dans ta grande miséricorde, rapprocher tout le monde.
Ta main est continuellement tendue pour accepter notre repentir.
Que je puisse ressentir le poids de mes fautes et celui de mes erreurs, que je sois toujours du côté des humiliés et jamais du côté des humiliants.
Que je sache garder le silence, mon D.ieu garde ma langue du mal, que mes lèvres se préservent de la tromperie, et ceux qui me maudissent, que mon âme se taise, que mon âme soit comme la poussière de la terre devant tous.
Accepte mon repentir, élève-moi vers toi, que je mérite de briser toutes ces barrières qui me séparent de toi, si ce n’est pas maintenant, alors quand !

Traduction et adaptation du Likoutey Moharan et du Likoutey Tefilot 

https://perekchira.com/

Comments are closed.