Les textes et les images sont protégés. Merci de me contacter, pour plus de permission ;-) perekchira@gmail.com
logo
logo

L’as du pique

Le scorpion dit: L’Éternel est bon pour tous, Sa pitié s’étend à toutes Ses créatures.
(Psaume 145,9)

Le scorpion

Le scorpion fait partie du groupe des arachnides qui comprend, entre autres, les araignées, les scorpions et les acariens. Toutes les espèces de scorpions sont venimeuses. La piqûre de l’aiguillon caudal, très douloureuse, produit des accidents qui peuvent être mortels pour l’homme.

Leurs tailles varient fortement selon les espèces. Ils se trouvent sous les pierres, dans les endroits arides ou dans les vieux murs, apparaissent souvent à l’improviste et sont difficiles à appréhender.

Des cas de cannibalisme pratiqués par la femelle après l’accouplement ont été observés, mais semblent relativement rares dans la nature, les mâles ayant développé un comportement de fuite rapide, quasi systématique après la fécondation. Les scorpions selon les espèces donnent naissance entre trois et plus d’une centaine de petits à chaque portée, appelés pullus.

L’activité des scorpions est principalement nocturne et crépusculaire, ce sont des prédateurs essentiellement insectivores. Ils se nourrissent uniquement de proies vivantes qu’ils paralysent avec leur venin ou en les maintenant solidement entre leurs pinces. Ils utilisent toutefois leur venin avec parcimonie, leur réserve mettant deux semaines à se reconstituer.

Plus d’un million de personnes sont piquées chaque année par un scorpion et le nombre de décès s’élève à un peu plus de 3 000.

Il est si dangereux que nos Sages dans le Talmud nous disent; que si un scorpion se trouvait à proximité d’une personne et ne le piquait pas, cela relèverait du miracle. C’est pourquoi il est permis et recommandé d’après nos Sages de le tuer, même le jour du Shabbat.

D’après certains de nos commentateurs, le scorpion est un symbole du mal, car il ne participe en rien à l’amélioration du monde et n’engendre que la mort. D.ieu se sert de ces créatures pour punir les mécréants.

Quand la Torah ou nos Sages parlent de punition, ce n’est jamais dans une intention de souffrances injustes ou cruelles, du Ciel tout est orchestré pour notre bien, la miséricorde que D.ieu éprouve pour chacun de nous s’exprime dans Sa longanimité envers nos fautes et le désir de notre repentir.
D.ieu utilise toutes sortes de messagers pour accomplir Sa volonté et Il ne manque pas de moyens. Une personne qui s’est fait piquer par un scorpion sera contrainte de s’aliter plusieurs jours, afin de la protéger d’un danger, de se repentir ou d’expier une faute, les exemples ne manquent pas.

La valeur numérique du mot עקרב (scorpion) est de 372 équivalant à יום כיפור (le jour du grand pardon), pour nous dire que les souffrances de sa piqûre expient les fautes.

Dans le mot עקרב (scorpion) il y a les lettres קרב “rapprocher” et la forme de la lettre ע ressemble à celle du scorpion. Symbolisant le fait que D.ieu utilise le scorpion pour que les mécréants corrigent leur comportement et se rapprochent de Lui.
Le mot קרב veut aussi dire combat, le scorpion est un animal agressif qui n’a pas peur de l’affrontement.

Nous trouvons aussi les lettres עקב “talon” symbolisant la partie la plus exposée à sa piqûre et la lettre ר pour רשע “le mécréant” allusion au fait, que D.ieu utilise le scorpion pour éprouver les mécréants.

Dans le Talmud, nos Sages nous enseignent que D.ieu dans Sa bonté changea l’ordre de la constellation du scorpion afin que sa piqûre ne soit pas dévastatrice et sans remède pour l’homme.

D’après le Saint Zohar, les animaux comme les scorpions, les serpents, les moustiques, etc. classés parmi les nuisibles par l’homme, ont été créés le cinquième jour de la création où il est dit: « Et Dieu considéra que c’était bien » (genèse 1, 25). Le mot bien inclut toutes ces créatures.

On raconte qu’une fois Rabbenou Hakadoch prévint sa servante de ne pas jeter les souriceaux qui venaient de naître dans les ordures, mais d’en faire des locataires légitimes au même titre que tout le monde, comme il est dit: “Sa pitié s’étend à toutes Ses créatures.” (Psaume 145,9).

Ainsi on ne se comportera jamais avec ingratitude envers aucune d’entre elles.
La clémence et la bonté de D.ieu s’étend sur toute Sa création, l’homme n’est pas le seul privilégié, tout ce qui vit en profite, les animaux, les oiseaux, les insectes, les microbes, les végétaux, les minéraux et même les mécréants. Chacun à sa place, a un rôle à jouer dans le programme Divin. Chacun en fonction de son niveau, sera orienté vers une tâche bien définie pour la réparation et l’évolution de son âme.
Pour mener à bien notre mission, il faut s’attacher à Ses vertus. L’amour de D.ieu et le désir de se rapprocher de Lui ne peuvent s’unir convenablement en nous que grâce à l’accomplissement de la Torah et les conseils de nos Sages.

L’honneur de Son Nom existe en chacune de Ses créatures, la louange et l’hommage à Sa gloire s’expriment à travers notre mission dans ce bas monde, s’ils sont réalisés avec joie, alors tout se dynamise et converge vers l’harmonie. Soyons reconnaissants et fiers d’avoir été choisis pour réaliser Sa volonté et prions pour mériter de faire partie des gens que D.ieu utilise pour faire le bien.

Le chant du scorpion

L’Éternel est bon pour tous, D.ieu se différencie de l’homme (et il nous incombe de Lui ressembler). Le bien n’est pas réservé à Ses fidèles serviteurs et le mal aux hors-la-loi. D.ieu est bon aussi envers les mécréants, et leur donne l’opportunité de se repentir.
Sa pitié s’étend à toutes Ses créatures. Il ne désire pas leur extermination et ne les rejettera jamais.
(Psaume 145,9. Malbim)

Ne considérons pas les gens mauvais comme de funestes scorpions, cruels et mortels, qu’il faut à tout prix exterminer. Essayons plutôt de corriger notre approche d’après le chant du scorpion, et avec un peu d’humilité, analysons pourquoi les mécréants d’apparence nous répugnent autant.
Il y a sûrement une partie de nous qui a la même résonance, et ce face à face, nous pousserait-il à voir une réalité cachée de nous-mêmes?
Si D.ieu est bon pour tous, y compris pour les mécréants, c’est qu’Il voit en eux une partie de Lui. Sa rigueur ne Le contraint pas à détruire Sa création, mais plutôt à leur donner l’occasion de se débarrasser du mal qui entoure leur âme. Ainsi, pour leur donner toutes les chances de réussir, D.ieu éprouve de l’amour inconditionnel pour toutes Ses créatures et les juge toujours pour leur bien.
La Torah nous dit bien: “Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même: Je suis l’Éternel.” (Lévitique 19,18) la question est de savoir si nous nous aimons assez pour éprouver suffisamment d’amour pour l’autre, et si nous nous aimons, alors de quel amour est-il question et quelle est la place donnée à l’Éternel?

Prière au Maître du monde

Maître du monde, Tu es bon et bienveillant, Tu scrutes notre coeur et connais toutes nos pensées, tout est dévoilé devant Toi.

Ma conduite envers Toi dans ce monde ne se conforme pas avec la piété de mon âme. Animée de crainte et d’amour elle se distingue par son entrain naturel à T’exalter et Te remercier. Fidèle à Tes prescriptions, elle accomplit avec dévotion Ta volonté, sa gratitude est sincère et sa prière est véritable.

Aujourd’hui, cette partie de Toi, mon âme, séjourne dans l’obscurité. Conviée à me parfaire dans l’épreuve, le libre arbitre éprouve mes choix, tout me fait défaut. J’évolue dans l’ombre, je suis privé de Ton reflet. Je manque de savoir et mon penchant me charme vers l’insensé.

Tout me parait irréel dans ce monde, je m’efforce de faire le bien et le salut qui me revient, c’est l’ingratitude. La brutalité des uns s’unit à la cruauté des autres, leurs venins se propagent dans mes veines, je me sens contaminé par une atroce colère. Mon penchant se joue de moi, il se nourrit de mon péché et m’incite à la vengeance.

Maître du monde, sauve-moi! Protège-moi! Je me dégrade, je ne sers plus Ton nom et Ta gloire mais mon propre ego, je me dessèche et devient indifférent aux malheurs des autres. Ma bestialité me contraint à renier toute moralité. Je juge mon prochain sans pitié, mon venin est devenu plus mortel que celui de mes ennemis, j’entraine la souffrance et la mort.

Pourquoi je ne Te ressemble plus? Pourquoi je ne Te ressens plus? Tes vertus m’ont délaissé, je ne partage plus rien, l’intolérance me gagne, je m’isole dans les ténèbres et je n’en ressors que pour engendrer l’agonie.

Préserve ma langue de la médisance, protège mon coeur de la convoitise, détourne mes pensées de l’obscénité. Le monde n’est que le reflet de moi-même, je suis le seul responsable de mon sort, aide-moi à revenir vers Toi d’un coeur sincère, je veux me ressaisir, retrouver les plaisirs de mon âme, la joie d’aimer et de compatir.

Éternel, Tu es bon pour tous, Tu es indulgent et Tu pardonnes nos fautes, Tu désires le bien pour chacune de Tes créatures et ne repousse personne. Tu diriges chacun de nos pas vers la réparation de notre âme, chaque épreuve, chaque obstacle nous mène vers notre délivrance, le remède à notre tourment se trouve dans notre expérience. Que Ta pitié s’étende sur tous, arme-moi de patience et d’une foi inflexible, fait briller dans mon coeur la joie et l’honneur d’être parmi Tes fidèles serviteurs que Tu as choisi pour faire le bien à jamais. Amen!

 

Rédaction et traduction: David Parienté
Correction et relecture : Sabine Helbling

[quform id=”5″ name=”Dédicace articles”]